SEO-Ultimate vous propose un guide pour optimiser le temps de chargement de votre site. Le temps de chargement n’impactera que très peu votre positionnement sur google , mais en revanche il va impacter très sérieusement l’expérience utilisateur sur votre site internet. Vous vous devez de présenter un site agréable à parcourir et fluide. Nous allons voir dans ce guide comment améliorer votre temps de chargement et comment le préserver. 

 

 

Avant de continuer la lecture, je vous invite à télécharger votre EBOOK GRATUIT ! Cet Ebook c’est le meilleur moyen d’améliorer votre SEO RAPIDEMENT !

Je t'offre ma méthode pour être le numéro 1 sur google !

Sommaire

Choisir un thème léger pour votre site

Oui… C’est évident mais comment choisir un thème qui est à la fois efficace et léger ? 

Si vous allez sur themeforest vous allez trouver des thèmes qui vous promettent un score de chargement à 90% mais dans les faits c’est presque jamais le cas.  

Choisissez un thème qui regroupe les fonctionnalités que vous recherchez, cette action va vous faire gagner du temps mais aussi vous éviter l’installation d’extensions lourdes de chargement.

5 Thèmes WordPress avec un bon temps de chargement

  • GeneratePress avec un temps de chargement de 1.967 s
  • Astra avec un temps de chargement de 1.599 s
  • Ocean WP avec un temps de chargement de 1.886 s
  • Neve avec un temps de chargement de 2,134 s
  • Zarka avec un temps de chargement de 1.181 s

Les thèmes cités ci-dessus sont GRATUITS… Vous n’avez plus qu’a vous faire plaisir 🙂

Optimisation de vos images

La première cause d’un temps de chargement trop long c’est les images. 

Je vais vous dire pourquoi et surtout comment remédier à cela. 

Quand j’analyse la vitesse de mon site ou d’un site de mes clients, j’utilise PageSpeed Insights de google et souvent, je me retrouve à devoir optimiser mes images. 

Je dois à la fois passer mes PNG en JPG et je dois également les compresser. 

Comment convertir les PNG en JPG : 

Pour effectuer cette opération, vous avez deux solutions : 

  • Utiliser un outil en ligne qui va faire le job à votre place
  • Installer un plugin qui va faire le job automatiquement et rapidement

Les outils en ligne pour convertir les png en jpg : 

https://png2jpg.com/fr/

https://image.online-convert.com/fr/convertir/png-en-jpg

Convertir les PNG en JPG avec un plugin WordPress

J’ai trouvé une petite pépite qui réalise la conversion efficacement et sans limite !

C’est le problème quand vous utilisez des plugins qui limitent l’optimisation des images en version free… 

Le plugin va vous permettre de choisir le pourcentage de qualité que vous souhaitez. 

Vous allez pouvoir également conserver vos images PNG sur votre serveur si vous le souhaitez. 

Et si vous avez des images avec un fond transparent, le plugin le détecte automatiquement (il suffit de cocher cette option dans les réglages)

Vous pouvez télécharger PNG to JPG en cliquant sur le lien : https://fr.wordpress.org/plugins/png-to-jpg/ ou en réalisant une recherche sur le répertoire des extensions dans votre dashbord wordpress 

Réduire la taille de vos images

Réduire les dimensions d’une image permet d’en réduire le poids. De manière très significative.

Réduire le poids d’une image peut se faire avec la plupart des outils de lecture d’image. 

N’hésitez pas à utiliser des logiciels de photo, comme Photoshop et autres.

Enregistrez l’image à la taille que vous souhaitez avant de l’importer sur votre CSM.

Une autre solution : Diminuer la taille de vos images directement via votre CMS. Cette option est rapide mais pas sans danger. Il faut vous assurer que la dimension corresponde parfaitement à votre page. 

Utiliser la compression GZIP de vos images

La compression GZIP de vos images va vous permettre de réduire considérablement le temps de chargement du code HTML et CSS ainsi que JavaScript. 

Quand les fichiers sont compressés, ils sont plus légers… Logique vous me direz. 

Cette compression n’aura pas d’incidence sur votre expérience utilisateur. 

Comment réaliser une compression GZIP ?

Je vous partage un article qui va tout vous dévoiler en détail : https://bloginfos.com/compression-gzip/

Utiliser un Cache pour optimiser le temps de chargement de votre site

La mise en cache des ressources de votre site va permettre de réduire la nombre d’éléments à charger pour vos visiteurs. 

Cette action va fluidifier la navigation et augmentera la vitesse de chargement de votre site. 

Personnellement j’utilise le plugin LiteSpeed cache ! 

Comment installer LiteSpeed Cache pour optimiser le temps de chargement de votre site

  1. Connectez-vous à votre espace administration de WordPress
  2. Dans le menu Extensions cliquez sur Ajouter
    Capture d'écran 2016-08-13 18.18.41
  3. Dans le champ de recherche en haut à droit saisissez « LiteSpeed Cache » et validez :
    Capture d'écran 2016-08-13 18.19.59
  4. Cliquez sur « Installer maintenant » pour le résultat LiteSpeed Cache
    Capture d'écran 2016-08-13 18.22.02
  5. Cliquez sur Activer l’extension
    Capture d'écran 2016-08-13 18.24.16

Comment configurer LiteSpeed Cache

  1. Dans le menu Réglages de WordPress, cliquez sur LiteSpeed Cache
    Capture d'écran 2016-08-13 18.40.54-2
  2. Dans l’onglet Général, vous avez :
    • Activer LiteSpeed Cache : Vous pouvez Activer ou Désactiver le cache (par défaut le cache est activé).
    • Durée de vie par défaut de cache public : La durée de vie par défaut de votre cache, par défaut cela est de 8 heures (28 800 secondes).
    • Durée de vie du cache de la page d’accueil : La durée de vie du cache de votre page d’accueil.
    • Activer le cache pour les visiteurs qui ont posté un commentaire : lorsque cette option est activée, les visiteurs ne peuvent pas voir leurs commentaires en attente de modération, désactiver cette option réduira l’efficacité du cache. Cette option est activée par défaut.
    • Activer le cache pour la page de login : cette option permet de réduire les ressources utilisées lors d’une attaque sur la page de connexion, désactiver cette option aura un effet négatif sur la performance de votre site. Cette option est activée par défaut.
    • Mise en cache de favicon.ico : Cette option permet de mettre en cache le favicon, cela évite de faire des appels inutiles à PHP puisque le favicon est appelé pour presque toutes les pages d’un site. Par défaut cette option est activée.
    • Activer l’affichage mobile distinct : si votre site dispose d’une version pour mobile distincte, activez cette option. Elle n’est pas nécessaire pour les sites Responsives, uniquement pour les sites qui présentent des pages HTML totalement différentes pour les appareils mobiles. La majorité des sites sont Responsives et ne nécessitent pas cette option. Par défaut elle est désactivée.
    • Liste d’agent utilisateur mobile : Cette option vous permet de personnaliser les téléphones mobiles affectés par l’option ci-dessus. Par défaut ce champ est vide.
  3. Dans l’onglet Règles de nettoyage vous avez une liste de type de contenus à effacer lorsqu’un article est publié ou mis à jour.
    • Toutes les pages : désactivée par défaut.
    • Page d’accueil : activée par défaut.
    • Page d’articles : activée par défaut.
    • Archive d’auteur : activé par défaut.
    • Archive de type d’article : activée par défaut.
    • Archive annuelle : désactivée par défaut.
    • Archive mensuelle : activée par défaut.
    • Archive journalière : désactivée par défaut.
    • Terme archive (toutes les catégories, étiquettes et taxonomies qui contiennent le mot archive) : activée par défaut.
  4. Dans l’onglet Règles de non mise en cache vous avez la possibilité de spécifier de ne pas mettre en cache :
    • Une Liste d’URI
    • Une Liste de catégories
    • Une Liste d’étiquettes
    • Une Liste de cookies
    • Une Liste d’agent utilisateur
  5. Dans l’onglet Paramètres avancés vous avez la possibilité de changer le nom du cookie utilisé pour déterminer si un utilisateur est connecté, cela n’est seulement nécessaire si vous avez plusieurs sites WordPress dans des dossiers d’un même nom de domaine.
  6. Dans l’onglet Debug, vous avez
    • IP d’utilisateur admin :  Cette option permet de spécifier une liste d’adresses IP d’utilisateurs administrateurs qui auront la possibilité de faire des actions sur le cache sans être connecté à l’interface admin de WordPress.
    • Niveau de débogage : Cette option permet d’activer l’écriture de logs de WordPress pour le cache LiteSpeed.

Minifier le CSS, JAVASCRIPT et HTML

La minification du code va vous permettre encore une fois de réduire la taille de votre code. 

Le code de votre site sera donc plus léger.

Pour réaliser cette opération, j’utilise le plugin : LiteSpeed (voir ci dessus)

Supprimer les plugins que vous utilisez pas

Que votre site soit sur WordPress, sur Prestashop ou autre, vous devez faire le ménage. 

J’ai tendance à essayer des plugins et je les laisse en dormance sur mes sites… 

C’est la pire des actions. SHAME ! 

Faites un tri et gardez uniquement les plugins que vous utilisez sur votre site. 

Votre site sera moins lourd, le temps de chargement sera donc facilité. 

PS : L’idéale est de supprimer les extensions que vous n’utilisez pas, ne faites pas juste l’action de les désactiver. . 

Choisissez l'hébergement qui vous convient

La qualité de l’hébergement joue sur la vitesse de chargement de votre site. 

Un site peut très bien être parfaitement configuré mais être lent pour la simple et bonne raison que le serveur qu’il utilise n’est pas performant. Il existe, grosso modo, trois types d’hébergement :

  • L’hébergement mutualisé : vous partagez les ressources d’un même serveur avec d’autres clients de l’hébergeur. Ce type d’hébergement, le moins cher, n’est viable que pour les sites à faible trafic et consommant peu de ressources (blogs ou sites vitrines de petites entreprises).
  • L’hébergement dédié : vous louez auprès de l’hébergeur un serveur pour vous tout seul (il vous est dédié : d’où le nom). L’hébergement dédié est celui qui convient le mieux pour les sites ecommerce ou les blogs à fort trafic. Ce type d’hébergement permet de gérer l’administration du serveur.c
  • L’hébergement virtuel (VPS) : à mi-chemin entre l’hébergement mutualisé et l’hébergement dédié. Le principe consiste à louer ou acheter une partie d’un serveur dédié pour en faire un serveur virtuel administré par vos soins.